Des incidents peuvent survenir sur le milieu du travail, poussant un employé à vouloir mettre fin à son contrat de travail. Pour rompre le contrat, il est indispensable de rédiger une lettre de démission et la présenter à votre employeur. Cette lettre sera ensuite donnée en main propre ou envoyée en courrier recommandé. Pour bien rédiger une lettre de démission et l’envoyer en courrier, voici quelques conseils.

1. Sachez ce qu’est une lettre de démission

En principe, dans la lettre de démission, le salarié informe l’employeur qu’il souhaite mettre un terme à son contrat de travail. Cette décision n’engage qu’une seule partie qu’est celle du salarié. Démissionner impose la rupture de contrat et ne doit pas être confondu avec les ruptures conventionnelles. Les lettres de démission ne sont effectives que pour les contrats à durée indéterminée ou CDI. En cas de contrat à durée déterminée ou CDD, on parle plutôt d’une rupture anticipée du contrat de travail.

Le Code du travail lié à la lettre de démission

Pour rompre un CDI, la lettre de démission n’est pas obligatoire. Le salarié doit seulement informer son employeur de façon claire et précise sa volonté de rompre le contrat et de quitter définitivement l’entreprise selon les dires de la loi. Le désir de démissionner peut être annoncé oralement, via un mail ou par courrier.

Les raisons d’opter pour une lettre de démission

Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, la lettre de démission est vivement recommandée. En effet, déposer une lettre de démission laisse une preuve écrite de votre volonté de rompre votre contrat. Le document sert à justifier que vous avez informé votre employeur et qu’il a bien été avisé de votre volonté de quitter le poste. En outre, la lettre de démission marque le début du préavis que le salarié a à effectuer.

2. Apprenez à rédiger votre lettre de démission

Dans votre courrier, vous pouvez aller à l’essentiel. Pour bien rédiger votre courrier, il est essentiel d’intégrer quelques éléments clés à votre lettre de démission pour qu’elle soit conforme, mais également pour éviter tout différend.

Mentions obligatoires dans la lettre

Dans votre lettre de démission, vous devez insérer des informations essentielles :

  • les informations personnelles, dont votre nom, prénom, adresse, ville, contact ;
  • les données de l’entreprise et le nom de votre employeur ;
  • votre poste et la date d’entrée dans l’entreprise ;
  • la date de départ souhaitée et la durée de préavis ;
  • une formule de politesse et votre signature à la fin de la lettre.

Dans votre lettre, vous pouvez demander à être dispensé du préavis.

À propos du préavis

Le Code du travail impose un préavis au salarié lorsque celui-ci a signé un CDI. En effet, ce préavis en question dépend de : 

  • votre statut au sein de l’entreprise ;
  • l’ancienneté dans l’entreprise ;
  • la mention sur le préavis écrite dans le contrat ;
  • la convention collective.

Il est possible de se faire dispenser du préavis, mais sous quelques conditions comme la création d’entreprise, la grossesse, etc. Dans ce cas, l’employeur doit verser une indemnité de préavis et la démission est immédiatement effective.

Le motif de démission

La lettre de démission ne sert pas à régler certains conflits avec l’employeur ni justifier son départ. En effet, la lettre de démission est un document officiel qui doit être neutre. Ainsi, pour expliquer les raisons de votre départ, vous pouvez le faire verbalement. Pour plus de formalités, vous pouvez consulter des modèles de rédactions de lettre de démission sur internet.

3. Transmettre la lettre de démission

L’envoi de la lettre n’a pas de procédure obligatoire. Cependant, pour vous protéger, il est préférable de suivre ces conseils.

Remettre la lettre en main propre

Si vous travaillez au sein d’une petite entreprise et que votre employeur est votre responsable direct, vous pouvez remettre votre lettre en main propre. Pensez à mentionner dans votre objet « remise en main propre le… » suivi de la date. Faites-en une copie et demandez à l’employeur de signer les deux exemplaires. Reprenez l’un des documents avec vous.

Envoyer un courrier recommandé : la méthode conventionnelle

En envoyant votre lettre en courrier recommandé avec accusé de réception, vous pouvez avoir la preuve concrète que votre employeur a bien reçu votre demande. De plus, l’envoi de ce courrier peut être très avantageux, car vous pouvez l’effectuer depuis chez vous. Pour cela, allez sur courrier en ligne et suivez les instructions pour envoyer votre lettre recommandée en ligne. De plus, vous pouvez #suivre votre recommandé en ligne# (Comment suivre mon courrier recommandé en ligne ?) pour être courant lorsque votre employeur le recevra.

4. N’oubliez pas vos documents

Avec ou sans préavis, l’employeur doit remettre certains documents au salarié avant qu’il parte :

  • un certificat de travail ;
  • une attestation Pôle Emploi ;
  • un solde de tout compte.

Contrairement au licenciement, lorsque vous démissionnez, vous ne recevez pas une allocation au chômage.

5. Vous pouvez revenir sur votre décision

Le Code du travail ne prévoit pas un délai de rétractation après une lettre de démission. Changer d’avis est donc possible surtout si le motif du départ n’est pas impérieux. Dans ce cas, vous pouvez rédiger une lettre de rétractation de démission où vous dites les raisons de ce changement d’avis. Cette lettre doit être remise dans un délai très court après la démission, mais l’employeur peut la refuser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *