Cette question pourrait être bien étrange, mais vaut vraiment la peine d’être posée. D’autant plus que l’environnement est un sujet assez sensible. Il est donc important de savoir quelle alternative opter lorsque nous voulons envoyer un message, afin d’éviter un certain degré de pollution. Ainsi, vous allez découvrir dans cet article le courrier le moins polluant.

Quelle différence y a-t-il entre courrier en ligne et courrier postal ?

À l’origine, un courrier est une personne qui porte elle-même la sacoche, la boîte ou le sac à lettres. Les lettres sont,en effet, des moyens de communication utilisés depuis les temps lointains de l’Antiquité. Au XIXe siècle, la poste a vu le jour et elle assurait le transport et la distribution des courriers. Plus tard, le courrier postal voit progressivement apparaître des concurrents à son usage par l’arrivée du réseau informatique.

Le courrier en ligne ou le courrier électronique est un système de messagerie écrite qui permet d’émettre ou de recevoir des fichiers en ligne, entre deux appareils électroniques, tels que les ordinateurs ou les smartphones. Connu sous les noms : courriel ou mail, il a pris forme dans les années 1965.

Toutefois, tous deux ont un point commun en termes de correspondance. Ils permettent de transmettre un texte écrit à un allocutaire. Leur caractéristique se différencie sur leur moyen de transmission. Les lettres traditionnelles s’écrivent sur du papier, tandis que la messagerie électronique nécessite des matériels.

Courrier en ligne : conduite à la nuisance

Alors que le monde numérique est en plein essor, internet s’avère être une grande source de pollution. C’est probablement difficile à imaginer, mais plusieurs recherches l’ont confirmé. Pour arriver à un tel résultat, divers critères ont été pris en compte.

Le taux de C02

Le Bilan carbone est un paramètre à tenir compte sur l’impact environnemental. D’après quelques études sur le sujet, un mail d’un mégaoctet émet environ 20g de CO2, équivalent à l’utilisation d’une lampe de 60W allumée pendant 25min. D’ailleurs, cette émission pourra aller jusqu’à 50g pour un mail accompagné d’une pièce jointe. Chaque jour, plus de 200 milliards de courriers en ligne traversent le monde. Partant d’une base de 20 messages par jour, cela correspond à la vitesse de 1000 km parcourue en voiture. Plus le nombre de mails est énorme, plus l’émission du CO2 est importante.

Notamment, l’émission via la poste laisse également une empreinte de CO2. Selon les chercheurs, un mail émet un taux de carbone plus petit que celui d’une lettre. Par contre, le nombre d’envois de mails est beaucoup plus élevé que celui de lettres.

Les matériels informatiques

Pour envoyer un message à votre destinataire, vous avez besoin d’un ordinateur ou d’un smartphone. Effectivement, l’utilisation de ces matériels informatiques a des impacts sur l’environnement. Plusieurs personnes ne sont pas encore conscientes de la gravité de la situation et se posent encore la question : comment un matériel ou même un mail peuvent-ils nuire à l’environnement ?

La fabrication des matériels génère des impacts environnementaux. Certains composants des appareils électroniques sont toxiques pour les fabricants, mais également pour l’environnement.

L’utilisation des appareils numériques révèle d’autres effets sur l’environnement, comme l’émission numérique de gaz à effet de serre ; la consommation d’une importante quantité d’énergie et la consommation de matières premières.

De surcroît, le recyclage des appareils reste un grand défi environnemental. La plupart de ces machines sont non recyclables, car elles contiennent des éléments extrêmement corrosifs pour l’homme, ainsi que pour l’environnement.

Courrier postal : participe à la protection de l’environnement

Depuis des décennies, le courrier postal a toujours été victime de calomnie concernant la coupure des arbres. Aujourd’hui, les industries du papier et de l’impression prennent part à la protection de l’environnement. Notamment, elles se conforment aux différentes normes environnementales et participent à la gestion des territoires boisés.

Plutôt dévalorisées par les mails, les lettres traditionnelles refont surface. Les outils de production de ces dernières sont renouvelés afin de normaliser et de réduire la consommation en énergie, en eau et en solvants polluants.

D’ailleurs, courrier en ligne offre des services qui consistent à imprimer vous courriers pour les poster à votre destinataire, sans qu’il ne se déplace.

Que faire face à l’impact environnemental du courrier en ligne ?

Pour réduire l’impact écologique du courrier en ligne, voici une liste des choses que vous devez faire :

  • Nettoyez régulièrement votre boîte de réception
  • Stockez les informations dans le disque dur ou en local
  • Limitez le nombre de destinataires en copie dans vos mails
  • Modérez l’envoi des pièces jointes
  • N’imprimez vos messages qu’en cas de nécessité

La comparaison des deux types de courrier ne semble pas si évidente, car chacune des deux options a ses propres avantages. Néanmoins, l’essor technologique a des impacts sur l’environnement et l’émission de CO2 des mails est plutôt importante. Ainsi, le courrier postal est moins polluant que le courrier en ligne.

Notez également qu’il est possible #d’envoyer rapidement un courrier à l’étranger# (Comment envoyer rapidement un courrier à l’étranger ?) en cas d’urgence, en suivant quelques procédures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *